Le niveau de risque d’influenza aviaire a été relevé de « modéré » à « élevé » sur l’ensemble du territoire national par arrêté ministériel publié au Journal Officiel du 5 novembre 2020.

Cette évolution du risque induit la claustration ou la mise sous filets des oiseaux, l’interdiction de rassemblements d’oiseaux, d’utilisation des appelants ou de lâcher de gibiers à plumes sur l’ensemble du département.

Les élevages professionnels peuvent obtenir des dérogations après visite vétérinaire. Ils sont informés par leur groupement ou par la Direction départementale de la protection des populations (DDPP).

En revanche les élevages non-commerciaux, c’est-à-dire les basses cours détenus par les particuliers, doivent être confinés dans un bâtiment ou protégés par la pose de filets permettant d’empêcher tout contact entre les volailles et les oiseaux sauvages.

Pour plus d’informations

Enfin pour rendre cette surveillance sanitaire opérationnelle, il est essentiel que chacun signale la découverte d’oiseaux sauvages (cygnes, canard, échassiers…) ou une mortalité groupée pour toutes autres espèces d’oiseaux, au  service départemental de Loire-Atlantique de l’Office Français de la Biodiversité (OFB) :
• Par téléphone : 02-51-25-07-87
• Par mail : sd44@ofb.gouv.fr